A l'approche de Noël, NINTENDO a obtenu la mise sous scellés par la police de plusieurs stocks de cartouches chez fournisseurs et distributeurs français (paris).

Nintendo a officiellement confirmé son action contre les « linkers ». Dans un communiqué (11/12/2007), le fabricant dit avoir engagé « sur l'ensemble du territoire français des poursuites judiciaires à l'encontre de magasins, grossistes et autres sites d'e-commerce ».

Il leur reproche de détenir ou de commercialiser des « appareils de copiage illicites de jeux contrefaits », généralement téléchargés sur Internet. Nintendo ne précise pas les motifs exacts des poursuites engagées, faisant seulement référence à une violation de ses droits de propriété intellectuelle. Plusieurs milliers de produits ont été saisis dans le cadre des enquêtes menées par la Brigade centrale de répression des contrefaçons industrielles et artistiques…

Voilà, l'article complet ici (01net)

Article précédent sur la lutte anti-linkers de Nintendo